Une Baleine échouée au sud de la Pointe à Larré

The 7 Juin à 7 heures du matin, une baleine à bosse a été retrouvée échouée au sud de la Pointe à Larré.

Une tristesse pour les amoureux des baleines, mais une joie ou un véritable « don de Dieu » pour la population locale. Informée par des touristes séjournant à l’île Sainte Marie, l’équipe scientifique de Cétamada s’est rendue au plus vite sur les lieux, où une trentaine de villageois encerclaient déjà le corps de l’animal afin de récupérer des lambeaux de viande.

Les échouages de mammifères marins sont des évènements rares et exceptionnels dans cette région. In 2013, trois échouages ont été recensés dans la région (baleine à bosse, otarie à fourrure d’Afrique du sud et dauphin bleu et blanc).

Fait étonnant, seule la partie supérieure de l’animal (jusqu’au thorax) était présente.

La partie visible du corps de l’animal mesurait 5m20 ; ainsi la taille entière du corps de l’animal a été estimée à 8m ; Il s’agirait ainsi d’un juvénile. Otherwise, l’état de décomposition était déjà légèrement avancé : il est possible que l’animal soit mort deux ou trois jours avant l’échouage du 7 June.

Les causes de la mort n’ont pas pu être déterminées : S’est-elle emmêlée dans un filet dérivant ? A-t-elle été le festin d’un requin ? Autre fait intéressant, un article scientifique publié en 2014 témoigne de la diminution des stocks de krill en Antarctique, nourriture principale des baleines à bosse. L’animal aurait-il été sous-alimenté avant de migrer dans le canal de Sainte Marie ? Quoi qu’il en soit, nous espérons que cet échouage soit le premier mais également le dernier de la saison 2014 !

Si vous êtes témoin d’un échouage de mammifères marins, merci d’alerter l’association Cétamada en composant le numéro vert 901 qui se chargera d’intervenir rapidement sur les lieux.

Baleine échouéeStemarie

Arrivée de Julien Lepers à Sainte-Marie

10509490_10152381644034678_8793093760076803289_n

Etant le parrain du “Festival des baleines 2015″, Julien Lepers est bien arrivé sur l’île de Sainte-Marie hier matin. Au program, il a eu, déjà pour l’après midi, “à la découverte des baleines” et le soir, une conférence sur les mammifères marins et notamment sur la star de Sainte-Marie, la Baleine!… Ensuite pour aujourd’hui, the 10 July, une journée de visite au siège social de Cétamada et avec les artisans locaux.
Tout un programme attend encore notre Julien pour cette saison, en dépit de cela, il l’a confirmé: “JE RESTE!”!

Julien lepers à madagascar10521760_10152381644464678_3338297043347394374_n

Ouverture de la saison des Baleines 2014 – Journée de la Baleine

Une nouvelle saison avec les Baleines

Each year, l’île de Sainte-Marie célèbre à travers Cétamada, la “Journée de la Baleine”. Celle-ci se tient tous les troisièmes samedi du mois de Juin et souvent, les enfants membres du CétaClub, un groupe de jeunes de 5 with 18 years, y participaient en dansant, en jouant et en chantant. This year, la “Journée de la Baleine” s’est tenue le samedi 21 June 2014 and of course, les enfants ont répondu présents.
Pour cette fois, les jeux-concours ont été les principales animations de la journée. Au program, nos écovolontaires ont préparé des concours de dessins de baleines, de lancées de Kapoaka, de lancées d’anneaux sur des bouteilles remplies de bonbons, des courses de sacs, des chaises musicales, des tirs à la corde et des concours de danse locale et classique pour les enfants.
A la fin de la journée, President of the association, Henry a félicité lui-même chacun des participants et a offert des lots aux gagnants.

JB_3JB_4JB_1IMG_4954

 

La génétique au service des Baleines

L’équipe scientifique du Cétamada research boat a entrepris la première biopsie de la saison. Le premier juillet 2014, des tissus ont été prélevés sur un groupe de baleines. Ces échantillons d’une valeur scientifique inestimable nous permettront de mieux comprendre la migration qu’effectue ces animaux tout droit venus des eaux glaciales de l’Antarctique.

La Biopsie est le fer de lance du programme de recherche BAOBAB. Il s’agit d’une méthode indolore pour les baleines qui consiste à leur prélever un morceau de peau et de lard à l’aide d’une arbalète. L’analyse génétique qui en suivra permettra de déterminer le sexe des individus et contribuera à dresser une structure sociale déjà clairement identifiable chez les baleines à bosse. To date, 5 tissus différents ont été récoltés. Les ambitions de l’association Cétamada sont fortes. Last year 88 individus ont été biopsiés, ce chiffre sera t’il atteint pour cette saison ?

Lauric Reynes

Nouvelle imageDSC_1038-2DSC_0657

Info: LE CACHALOT DE 2012, l’équipe scientifique en action

Mission cachalot

In 2012 un cachalot s’est échoué sur la côte Est de l’île Sainte-Marie. L’équipe de Cétamada l’avait alors découpé en 3 parties (pour pouvoir le tracter jusqu’à la plage) puis mis sous terre pour permettre la décomposition naturelle de l’animal qui était déjà à un stade avancé de putréfaction.

CétaMada s’est alors vu confier la mission de reconstituer entièrement le squelette de ce cachalot, pour pouvoir l’exposer par la suite au centre ville de Sainte-Marie.

C’est en juin dernier que le fameux squelette a été déterré avec pas moins d’une trentaine d’hommes pour pouvoir extraire du sol tous les os de cet animal mesurant au total près de 10 m. Reminder, un cachalot est un mammifère marin de la même famille que les dauphins (Odontocètes = « Baleines à dent ») pouvant mesurer jusqu’ à 18m et peser près de 60 T. Il est caractérisé par sa large tête carrée remplie d’un liquide huileux, du nom de spermaceti, lui permettant de descendre à des profondeurs incroyables de l’ordre de 3000 m !

L’opération « déterrement » a duré toute la journée du 03 June. La quasi-totalité des os a pu être récupérée. Il manque cependant une partie très intéressante du squelette : la mâchoire inférieure du cachalot où sont présentes les dents, prouvant que cet animal fait bel et bien parti de la famille des Odontocètes.

Avant de pouvoir manipuler les os, il a fallu procéder à un nettoyage complet de ces derniers permettant d’enlever la forte odeur imprégnée dans les os et leur rendre leur couleur d’origine. Eau bouillante, bain de soude, grattage à la brosse métallique, bain de javel, toutes ces étapes ont été nécessaires pour parvenir à enlever toute la graisse animale infiltrée dans les cavités de ces os spongieux.

Désormais, le montage du squelette est en cours ! Currently, toutes les vertèbres ont été assemblées sur des barres de fer maniables reconstituant ainsi la colonne vertébrale entière du cachalot. Certaines côtes avaient été brisées suite à la découpe de l’animal mort en 2012 ; elles ont pu être reformées grâce à un mélange de fibre, résine et ciment fin. Par la suite elles ont été ajoutées à la colonne vertébrale à l’aide d’une structure métallique reconstituant ainsi la cage thoracique.

La partie la plus délicate de la reconstitution reste à venir : la mise en place de la tête ! Elle mesure 2 m et pèse près de 100kg. Il faudra donc user de ruse, de force et de patience pour la fixer au reste du corps…

Toute l’équipe de CétaMada a hâte de pouvoir enfin admirer ce magnifique squelette de cachalot qui sera suspendu dans les airs, et de pouvoir inviter tous les Saint-Mariens et touristes de l’île à se joindre à eux pour ce beau spectacle !

10487330_10152381624579678_2477495002134677221_n10552471_10152381624554678_7595192419109072039_n